Trois alternatives écolos aux couverts en plastique à usage unique

Trois alternatives aux couverts en plastique à usage unique

Les couverts en plastique à usage unique vont disparaître de notre quotidien. Par quoi les remplacer ? Voici trois alternatives écologiques et durables.

Haro sur le plastique à usage unique ! Depuis le 1er janvier, les lots de gobelets, assiettes et cotons-tiges en plastique à usage unique sont interdits à la vente pour les particuliers. Et à compter du 1er janvier 2021, ce seront au tour des couverts en plastique jetables.  « Initialement prévue en janvier 2020 suite à la loi EGAlim (2018), l’interdiction des couverts en plastique jetables a été repoussée à janvier 2021 par la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire », précise Zéro Waste France. Seront donc interdits les fourchettes, les couteaux, les cuillères en plastique à usage unique, mais aussi d’autres produits comme les pailles, les touillettes, les couvercles des gobelets à emporter, les piques à steak, les confettis en plastique, les tiges pour ballons et tous les objets en plastique oxodégradable. « Les couverts en plastique seront par ailleurs interdits à l’échelle de l’ensemble de l’Union européenne au plus tard en juillet 2021 », ajoute l’ONG. Les établissements pénitentiaires et de santé, les transports aérien, ferroviaire et maritime bénéficieront d’un délai, jusqu’au 3 juillet 2020.

Nul besoin toutefois d’attendre leur interdiction. Supprimer les couverts en plastique de son quotidien est d’ores et déjà possible. Il existe en effet de nombreuses alternatives. En voici trois.

Des couverts réutilisables en inox

Coteaux, fourchettes, cuillères… On opte pour des couverts réutilisables. Tant pis pour la vaisselle. On peut prendre ses propres ustensiles ou bien utiliser des couverts spécialement conçus pour les déjeuners en extérieur. C’est ce que propose la jeune pousse Gobi. Connue pour ses gourdes made in France, elle a lancé en juin dernier des couverts nomades, contenus dans un étui « poids plume ». La fourchette, le couteau et la cuillère sont fabriqués en acier inoxydable, issu à 80% du recyclage sourcé en France et en Belgique. « L’alliage d’inox a été conçu sur-mesure pour Gobi, il ne rouille pas et ne contient pas de nickel, évitant ainsi les allergies », précise la start-up. L’étui est quant à lui élaboré à partir des chutes de production des gourdes Gobi. « Léger et solide, il peut être lavé au lave-vaisselle et gardé des dizaines et des dizaines d’années. Son intérieur clipsable permet d’y ranger ses couverts sans qu’ils ne bougent ». Cocorico, les ustensiles sont made in France. Ils sont fabriqués dans le Puy-de-Dôme et assemblés à l’ESAT de Rosebrie à Mandres-les-Roses (Val de Marne). Les couverts sont disponibles sur gobilab.com et sur la plateforme thetrustsociety.fr

Gobi propose un kit de couverts en inox réutilisables
Crédit photo : Gobi

Des couverts comestibles

Pour les gourmandes et gourmands, il existe aussi des couverts comestibles. Une fois le plat ou le dessert dégusté, il suffit de manger sa cuillère ou sa fourchette. L’entreprise française Koovee propose plusieurs cuillères « à croquer » : natures, sucrées (amandes) ou salées (herbes de Provence). « Le goût des couverts est assez neutre pour ne pas prendre le pas sur les plats que vous avez concoctés », rassure la jeune pousse. Les couverts sont élaborés en Ile-de-France avec des ingrédients sourcés en local (farine de blé, huile de colza et sel). Ils sont vegan. Les couverts de Koovee sont une chouette alternative aux couverts en plastique jetable. Gourmands et zéro déchet ! Pour en savoir plus sur les produits de Koovee, rendez-vous sur koovee.co

La société Switch Eat propose aussi des cuillères comestibles « réalisées à partir de farine multigrain, d’eau, de poudre naturelle et de sel ». Elles sont disponibles en cinq saveurs : chocolat, vanille, thym, épicée et classique. Pour en savoir plus : switch-eat.com

Koovee commercialise des couverts comestibles
Crédit photo : Kovee / Facebook

Des couverts en bois

Bien sûr, on peut aussi utiliser des couverts en bambou ou en bois. La plateforme monjolibol.fr commercialise des fourchettes en bois d’ébène et des couteux et cuillères en bois de coco. Réutilisables, durables et élégants, ces couverts ont tout pour eux. Le site aucreuxdunarbre.fr propose quant à lui des couverts en bois français. L’artisan n’utilise pas de bois exotiques, mais des bois provenant des forêts de la Savoie, de l’Isère et parfois de Haute-Savoie (érable, hêtre, merisier).

Mon Joli Bol propose des couverts en bois réutilisables
Crédit photo : Mon Joli Bol

Lire aussi : Fin des cotons-tiges en plastique : les alternatives zéro déchet

Victoire Toitot

  • Partager sur

Commentaires

Soyez le/la premier(e)
à laisser un commentaire :)
Ajouter un commentaire