On a testé : faire du chewing-gum maison

On a testé : faire du chewing-gum maison

Faire ses propres chewing-gums, c’est possible. Pozette a testé une recette simple, et le résultat est plutôt surprenant.

À la fraise, à la menthe ou à la pastèque, les chewing-gums font de nombreux adeptes. Mais savez-vous de quoi sont composées ces petites gommes à mâcher ? Leur composition ne fait pas rêver : colorants, arômes, conservateurs, édulcorants, etc. Des ingrédients essentiellement chimiques ! Quant à la gomme, celle-ci est aussi de synthèse. Elle est composée de caoutchouc et de dérivés de pétrole. Ça donne envie de mettre un chewing-gum dans sa bouche…

Aujourd’hui, des alternatives plus saines existent. Certaines marques que l’on trouve en majorité dans les magasins bio proposent des chewing-gums 100 % naturels. Leur secret ? Le chiclé, un latex naturel issu de la sève de sapotillier (un arbre originaire d’Amérique Centrale). Les Aztèques et les Mayas utilisaient d’ailleurs autrefois le chiclé comme gomme à mâcher. Il est aussi possible de faire ses propres chewing-gums !

Sur Internet, les recettes ne manquent pas. Piqués par la curiosité, nous avons donc décidé de tester celle proposée par le Youtubeur Dr Nozman (voir la vidéo ici) et d’autres sites spécialisés dans le DIY (Do It Yourself)

Recette du chewing-gum maison

La recette est assez simple. Il faut : du gluten (en poudre, en magasin bio), du sirop (grenadine, menthe, citron) ou de jus de fruit, de la glycérine et du colorant alimentaire. Ici, on n’en a pas mis. Mais si vous souhaitez colorer vos chewing-gums, utilisez du colorant naturel ou utilisez du jus de betterave pour obtenir du rose par exemple.

Les étapes :

1. Mettre dans un bol une cuillère à soupe du gluten.

2. Verser du jus de fruit ou du sirop mélangé à de l’eau (à peine la moitié d’un verre). Ici, on choisit la grenadine.

3. Mélanger le tout jusqu’à obtenir une texture homogène

4. Ajouter quelques gouttes de colorant (optionnel)

4.  Ajouter une demi-cuillère à soupe de glycérine.

5. Mélanger une nouvelle fois. La consistance doit ressembler à une pâte à modeler. Si la pâte est trop liquide, il faut ajouter un peu de gluten.

6. Malaxer la pâte dans ses mains pour enlever un maximum de grumeaux. Ici aussi, il est possible d’ajouter du gluten si besoin. La pâte devient peu à peu élastique.

7. Une fois la pâte prête, il ne reste plus qu’à former des boulettes en les saupoudrant de gluten.

8. Laisser les petites boules à l’air libre pendant au moins deux heures. Pour cette expérience, on a attendu plus de quatre heures car les chewing-gums étaient encore trop humides.

Et voilà des chewing-gums maison ! Les gommes se conservent dans une boîte hermétique. Si on les laisse à l’air libre, elles deviendront trop dures pour pouvoir être mâchées facilement.

Résultat ? Les boulettes n’ont pas l’air très appétissantes. Peut-être aurait-il fallu mettre du jus de betterave pour que nos chewing-gums ressemblent à des Malabars. La texture est assez surprenante. On dirait que l’on mâche du chewing-gum classique. La grenadine est bien présente. Conseil : n’hésitez pas à mettre une bonne dose de sirop pour obtenir un goût bien sucré. En revanche, ne comptez pas mastiquer les chewing-gums pendant 2 heures. Les gommes perdent leur texture et leur saveur rapidement. Oubliez également les bulles.

L’expérience est assez concluante et plutôt sympa à faire avec ses enfants.

Voici les étapes en photos.

Une cuillère à soupe de gluten.

Verser la grenadine

Mélanger la grenadine et le gluten

Ajouter la glycérine

Mélanger le tout et malaxer la pâte

La pâte devient élastique

Former des boulettes

Et voilà des chewing-gums ! Laisser reposer.

Lire aussi : Plus de crème pour les mains ? Ouvrez votre frigo et vos placards de cuisine !

Marine Vautrin

  • Partager sur

Commentaires

Soyez le/la premier(e)
à laisser un commentaire :)
Ajouter un commentaire