Mugs en bambou : des risques pour la santé

Le mug en « bambou », une alternative pas si saine

Attention aux boissons chaudes. Selon l’institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR), les mugs en « bambou » libèrent des composés dangereux.

Assiettes jetables, verres en plastique, cotons-tiges : certains produits en plastique à usage unique sont interdits à la vente depuis le 1er janvier 2020. Et parmi eux, on retrouve aussi les gobelets. Si vous avez opté pour un mug en bambou comme alternative, soyez toutefois vigilant. Selon une récente étude de l’institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR), ces tasses peuvent se révéler dangereuses pour la santé. Et pour cause : la plupart d’entre elles sont fabriquées à base de mélamine renforcée de fibres de bambou. Exposée à des températures élevées (plus de 70 degrés), cette résine polymère se décompose en « monomères et en formaldéhyde, des composés classés cancérigènes », précise le site Pourquoi Docteur.  

Des niveaux alarmants de toxines

Les experts du BfR ont effectué une batterie de tests sur 228 types de mugs en « bambou » et ont constaté des niveaux alarmants de toxines lorsqu’ils sont remplis d’un liquide chaud comme le café et le thé. Dans 35 % des cas, les valeurs limites européennes étaient dépassées, avec parfois des niveaux 30 fois supérieurs au seuil de sécurité pour les adultes et 120 fois le seuil pour les enfants. Pire, des tests à long terme ont montré que la quantité de mélamine libérée augmentait au fil des utilisations. Utiliser ainsi régulièrement ce type de tasse serait risqué pour la santé.

Pour le BfR, il faut se méfier de la vaisselle en bambou en général. L’organisme recommande « de ne pas manger ni boire des aliments ou boissons chaudes dans des produits en bambou ». Les experts rassurent toutefois : ce type de vaisselle peut être utilisé pour les aliments froids ou tièdes. « Il n’y a aucun risque pour la santé », assurent-ils.

Dans tous les cas, le mieux sera de privilégier des contenants en verre ou en inox. Deux matériaux inertes.

Victoire Toitot

  • Partager sur

Commentaires

Soyez le/la premier(e)
à laisser un commentaire :)
Ajouter un commentaire