Ernest&lulu : le mouchoir en tissu bio et made in France

Ernest&lulu : le mouchoir en tissu bio et made in France

« Et si papi avait raison ? » À 29 ans, Lucie Cherbonnel veut relancer le bon vieux mouchoir en tissu. Avec sa marque ernest&lulu, elle propose des carrés réutilisables aux motifs tendances et fabriqués en France à partir de coton biologique.

Nos grands-parents en avaient un toujours dans leur poche. Il était souvent blanc et certains le faisait broder de leurs initiales. Ils s’en servaient pour s’essuyer délicatement la bouche, sécher leurs larmes, estomper les petites gouttes de sueur sur leur front, mais aussi et surtout pour se moucher. Ils le nettoyaient au lavabo et le faisaient sécher avec les moyens du bord : sur un étendoir à linge, près de la cheminée ou sur le radiateur. De quoi parle-t-on ? Du mouchoir en tissu. Mais cet objet, ô combien indispensable, est vite tombé en désuétude. La faute au mouchoir en papier, inventé outre-Atlantique par la société Kimberly-Clark dans les années 1920. Apparu dans les années 1960 en France, il a très vite remplacé son cousin en tissu. Fini la corvée du lavage et du repassage (pour les plus minutieux). Aujourd’hui, le mouchoir en papier est la star. Selon le ministère de la Santé, environ 30 milliards de mouchoirs jetables sont vendus chaque année en France.

Mais ce mouchoir à usage unique a impact environnemental énorme. Eh oui, il ne faut pas oublier que ces petites feuilles sont fabriquées, comme tous les autres papiers, à partir de bois. « En France, nous utilisons environ 36 000 mouchoirs en papier par minute. Cela représente par jour plus de 2 000 arbres et environ 18 000 tonnes d’eau », précise Lucie Cherbonnel. Les mouchoirs peuvent aussi contenir des substances cracras. Certains sont blanchis avec du chlore ou ont été traités avec des décolorants. Enfin, une fois utilisés, ils remplissent nos poubelles ménagères. Ça en fait des déchets ! Et malheureusement, ils ne se recyclent pas.

Ernest&lulu, le mouchoir en tissu responsable

La solution ? Repasser au bon vieux mouchoir en tissu. C’est ce que propose Lucie Cherbonnel avec ernest&lulu. À 29 ans, cette jeune entrepreneure vient de lancer sa marque de mouchoirs réutilisables. Son objectif ? Remettre au goût du jour le mouchoir de nos aïeux. « Et si papi avait raison ? », tel est d’ailleurs son slogan. Pour ce faire, Lucie parie sur des mouchoirs aux motifs tendances. Pour ses premières collections en édition limitée, elle s’est associée à Elotarie Studio, un studio de création basé à Orléans. Les motifs sont exclusifs et ne ressemblent à aucun autre. « Bien souvent, on trouve les mêmes dessins sur les produits zéro déchet. Je voulais quelque chose d’original, qui change de l’ordinaire », explique la jeune femme.

Ses mouchoirs sont confectionnés à partir de coton 100 % biologique et certifié Global Organic Textile Standard (GOTS). Et cocorico ! Ils sont made in France. Ils sont imprimés écologiquement en Auvergne-Rhône-Alpes par l’un des meilleurs ouvriers de France. « Je travaille avec un imprimeur qui n’utilise pas de produits chimiques et pas, voire très peu d’eau. Les encres utilisées sont biodégradables », souligne Lucie. Les mouchoirs sont ensuite fabriqués de manière artisanale dans un atelier labellisé Vosges Terre Textile, près d’Épinal. 

La fondatrice d’ernest&lulu (Ernest pour son grand-père et lulu pour Lucie) l’assure : ses mouchoirs sont doux, solides et surtout très absorbants. Ils conviennent même aux allergiques qui se mouchent tout le temps. « Je les ai fait tester à une amie enrhumée toute l’année, et elle m’a dit que ça avait changé sa vie. Le mouchoir n’est pas trempé et il sèche assez vite. »

Mais quid de l’hygiène ? Transporter un mouchoir plein de microbes dans sa poche ou son sac n’est pas très hygiénique. La jeune femme a la solution : une pochette dans laquelle on peut ranger à l’intérieur ses mouchoirs sales. Baptisée paul&paulette, celle-ci est confectionnée en coton bio en France et se nettoie, tout comme les mouchoirs, à 30 degrés en machine. « Les mouchoirs et la pochette se lavent ensemble », précise-t-elle. Bien sûr, les mouchoirs en tissu ne remplaceront pas totalement les mouchoirs en papier, surtout si on a un très gros rhume. Pour Lucie, « l’idée est surtout de réduire sa consommation de papier tout au long de l’année et de modifier ses réflexes ». Quand on a un petit rhume ou une goutte au nez, nul besoin de gaspiller du papier. « Arrêtons de se moucher avec la planète ! »

Ernest&lulu, une marque engagée

Les mouchoirs sont disponibles en précommande sur la plateforme Ulule. Ils sont commercialisés par lot de trois. Comptez 19 euros pour les imprimés et 14 euros pour les classiques. La pochette est quant à elle vendue au prix de 10 euros.

À noter que Lucie s’est associée à Up2green Reforestation, une ONG qui travaille pour la reforestation et l’agroforesterie communautaire dans le monde. Durant la campagne, 50 centimes d’euro seront reversés pour chaque achat d’une contrepartie. Les contributeurs peuvent choisir parmi les trois programmes sélectionnés par Lucie. Après la campagne de crowdfunding, la fondatrice d’ernest&lulu continuera son association avec Up2green Reforestation et lui reversera 1% de son chiffre d’affaires annuel. « Quand le site e-commerce sera ligne, il sera possible de donner un petit extra au programme de son choix lors de la commande. »

Ernest&lulu est une belle initiative à soutenir. Rendez-vous sur Ulule et sur ernest-et-lulu.com.

Papi avait raison. Repassons aux mouchoirs en tissu !

Crédits motifs : Elotarie Studio
Lucie Cherbonnel, la fondatrice d’ernest&lulu

Marine Vautrin

  • Partager sur

Commentaires

Soyez le/la premier(e)
à laisser un commentaire :)
Ajouter un commentaire