Ezeepot, le pot de fleurs qui dépollue l’air intérieur

Ezeepot, le pot de fleurs qui prend soin de nous

Ezeeplant, une jeune pousse française lancée en 2018, a mis au point un pot de fleurs capable d’absorber les polluants de l’air intérieur. Et en plus d’assainir notre maison, il prend soin de la plante !

Nous passons 80 % de notre temps chez nous. Et pourtant, l’air de notre petit (ou grand) intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l’extérieur ! Chaque jour, nous sommes exposés à de nombreux « polluants » en concentration parfois élevée, qui peuvent avoir des effets sur notre santé et notre bien-être. Parmi ces polluants, on retrouve notamment les fameux COV, des composés organiques volatils (formaldéhyde, solvants organiques, éthers de glycol, hydrocarbures dont benzène). Ceux-ci sont diffusés par les meubles en bois traité, les peintures, les produits d’entretien et de nettoyage, les parfums d’intérieur ou encore les désodorisants. Monoxyde de carbone, tabac… Les polluants sont nombreux.

Que faire alors ? Pour avoir un air plus sain chez soi, plusieurs gestes sont recommandés : aérer quotidiennement son logement dix minutes le matin et le soir, utiliser des produits naturels pour son ménage, fumer dehors, éviter les produits odorants, entretenir son système de ventilation, etc.

Autre solution : adopter un Ezeepot ! Késako ? Il s’agit d’un pot de fleurs qui absorbe de manière 100 % naturelle les polluants de notre intérieur. Et en plus de nous faire du bien, il prend soin de notre plante !

Ezeepot : des micro-organismes en action

Cet objet a été développé par Ezeeplant, une jeune pousse française qui veut « vivre d’amour, de fleurs et d’air pur ».

Basé sur une technologie naturelle et brevetée, Ezeepot agit comme un aspirateur. Il capte les polluants et les recycle en éléments nutritifs naturels pour le développement de la plante, purifiant ainsi l’air intérieur. Pour cela, l’entreprise utilise des micro-organismes naturels, positionnés tout autour des racines en contact avec l’air. « Ils sont prélevés dans la nature. On les élève dans des conditions naturelles, on les alimente et on en fait des colonies pour les intégrer dans notre système », précise à Pozette Jean-Philippe Martinet, cofondateur d’Ezeeplant. Ces micro-organismes ont la capacité d’absorber les aéropolluants et de les transformer en molécules assimilables par la plante. Et chose étonnante : ils sont sélectifs ! « Ils vont prélever les toxiques et laisser les substances dont nous avons besoin pour activer nos défenses immunitaires ». Jean-Philippe Martinet souligne : « Nous n’avons rien inventé, c’est la nature qui l’a fait pour nous. Nous avons juste identifié et maîtrisé le procédé. Et aujourd’hui, nous le mettons à la disposition des utilisateurs. »

Ezeepot est facile d’utilisation. On peut le placer dans n’importe quelle pièce de la maison et mettre toutes sortes de plantes, du moment qu’elles soient adaptées à la chaleur de nos intérieurs. Et pour celles et ceux qui n’ont pas la main verte, pas de panique. Le pot est doté d’un détecteur d’eau. Si la plante commence à avoir soif, une petite lumière rouge s’allume. Quant aux micro-organismes, il faut les renouveler tous les trois mois en moyenne. Et pour cause : « ils ne vivent qu’en présence de toxiques ». La start-up fournit des kits de micro-organismes.

Un pot de fleurs made in France

Autre atout du pot : il est fabriqué à partir de matières végétales biodégradables, recyclables ou valorisables, ayant nécessité peu de consommation énergétique et de ressources. Il ne contient pas de plastique. Et cocorico, il est made in France ! La jeune pousse conçoit son pot de fleurs dépolluant à Thiers, en Auvergne-Rhône-Alpes. Elle travaille aussi en partenariat avec une entreprise employant des personnes en situation de handicap pour la confection de la « manchette » en tissu géotextile, poche dans laquelle la plante est installée.

Voilà un beau produit ! Pour en profiter, il faudra toutefois un peu patienter. Ezeeplant a lancé une campagne de crowdfunding sur la plateforme Ulule. Celui-ci est disponible en pré-commande à partir de 60 euros (1 arbre est planté pour chaque achat). Les fonds de cette opération permettront à l’entreprise de lancer la production, de perfectionner le design, de développer de nouvelles fonctionnalités mais aussi de financer des tests plus poussés. Le potentiel de dépollution de son pot a toutefois été confirmé dans son propre laboratoire. Une expérimentation est aussi en cours dans celui du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).

Nous consommateurs, nous pouvons faire confiance à Ezeeplant. À la tête de la start-up, on retrouve des experts du monde végétal : Jean-Philippe Martinet (ancien horticulteur), Pierre Dambricourt (ingénieur de formation à la direction du CEP Agriculture), Frédéric Momal (ingénieur spécialiste des sols) et Nicolas Vadureau (petit-fils de maraîcher/horticulteur passionné par les innovations).

Pour en savoir et pour soutenir Ezeeplant, rendez-vous sur Ulule (cliquez ici). La campagne se termine le 29 juin 2020 !

À noter qu’Ezeeplant propose aussi des mini-jardins d’intérieur pour les professionnels. Plus d’informations sur son site ezeeplant.com

Ezeepot, le pot de fleurs qui absorbe la pollution de l'air intérieur
Crédit photo : Ezeeplant
Ezeepot, le pot de fleurs made in France qui prend soin de nous.
Crédit photo : Ezeeplant

Lire aussi : Transfarmers : un pot de fleurs qui composte les déchets

Marine Vautrin

  • Partager sur

Commentaires

Soyez le/la premier(e)
à laisser un commentaire :)
Ajouter un commentaire