Culottes de règles : 7 marques au banc d’essai

Culottes de règles : 7 marques sur le banc d'essai

COMPARATIF. Pratique, écologique et esthétique, la culotte menstruelle (ou culotte de règles) fait de plus en plus d’adeptes. Mais laquelle choisir ? Pour vous aider à trouver la marque idéale, Pozette en a testé sept. Suivez le guide !

Ras-le-bol des protections intravaginales, risque du syndrome du choc toxique, composition chimique des tampons, inconfort des serviettes, et considérations environnementales poussent de plus en plus de personnes menstruées à abandonner les protections périodiques classiques.

Le must des alternatives aujourd’hui, c’est la culotte de règles. Cette petite révolution n’est autre qu’une culotte à l’apparence classique qui, grâce à une membrane absorbante, fait à la fois office de lingerie et de protection périodique.

Élia Lingerie, Plim, Smoon, Réjeanne… Le marché des culottes menstruelles a littéralement explosé ces deux derrières années et les clientes, qui n’ont que l’embarras du choix, ont de quoi s’y perdre. Confort, efficacité d’absorption, odeurs, esthétique, finitions… Pozette a passé au crible 7 marques pour vous aider à trouver la culotte de règles qu’il vous faut.

Smoon

Modèle testé : culotte Séléné

Prix : 35 €

Lieu de fabrication : Tunisie

Tissus : certifiés Oeko-Tex. Matières françaises et italiennes.

Capacité d’absorption : 2 tampons et jusqu’à 12 heures de protection.

Durée de vie : entre 2 et 5 ans

Tailles : du XS au XXL. Prendre votre taille habituelle.

Notre avis : la technologie sans couture des culottes Smoon promet un confort optimal… Et on confirme ! S’il peut paraître légèrement serré au tout premier essayage, le modèle Séléné épouse parfaitement les formes après quelques minutes et se révèle d’un grand confort. La matière offre vraiment un effet seconde peau. Un seul incident à déplorer en 6 mois d’utilisation : une fuite dans la nuit. Cette culotte est vraiment destinée aux petits flux, alors on a décidé de réserver ce modèle aux derniers jours et nuits de règles. Pas de sensation d’humidité ni d’odeur à déplorer. Enfin, bravo à Smoon pour les finitions de la culotte qui sont d’une qualité parfaite. Lavage après lavage, la culotte garde son élasticité, ça ne bouge pas ! Dernier point fort et pas des moindres : grâce à sa matière, la culotte Smoon sèche très rapidement. Un avantage non négligeable pour un roulement efficace !

À retrouver sur smoon-lingerie.com

Crédit photos : Smoon

PliM

Modèle testé : culotte IZI

Prix : 46 €

Lieu de fabrication : France (Poitou-Charentes)

Tissus : certifiés Oeko-Tex 100 et coton bio certifié GOTS (Global Organic Textile Standard).

Capacité d’absorption : PLUS, 3 voiles de protection, flux moyen/abondant. Jusqu’à 12 heures de protection.

Durée de vie : 5 ans

Tailles : du 32 au 52. Consultez le guide sur le site pour trouver la taille qu’il vous faut.

Notre avis : innovant et pratique, le modèle IZI est doté d’attaches avec crochets au niveau des hanches qui permettent une ouverture/fermeture rapide et simple sans avoir besoin de se déshabiller complètement en bas. On approuve à fond ce dispositif à la fois confortable (on ne sent pas du tout les attaches quand on porte le modèle) et facile d’utilisation. Une belle initiative pour les personnes à mobilité réduite ou lorsqu’on doit se changer discrètement et rapidement sur son lieu de travail par exemple ! En revanche, on déplore une capacité d’absorption qui ne tient pas ses promesses. Une sensation d’humidité très désagréable est apparue au bout de seulement quelques heures. Depuis cet incident, on utilise ce modèle uniquement la nuit ou le dernier jour des règles. On regrette aussi une culotte aux finitions non abouties, et un manque d’élégance en ce qui concerne la coupe.

À retrouver sur plim.fr

Crédit photos : PliM

Lily Basic

Modèle testé : culotte Lunéa

Prix : 42 €

Lieu de fabrication : Portugal

Tissus : sélectionnés en Italie. Coton biologique certifié Oeko-Tex et GOTS. Pour la partie absorbante : fibre végétale de bois d’eucalyptus anti-bactérienne, anti-allergique, thermorégulatrice et anti-odeur.

Capacité d’absorption : flux abondant, post partum et fuites urinaires, idéal pour les personnes qui portent un stérilet.

Durée de vie : 5 ans

Tailles : du XS au XXL. La marque a conçu ses tailles après avoir mesuré les françaises pour coller au mieux à leurs morphologies. Mesurez votre tour de bassin au point le plus fort des fesses pour trouver votre juste taille.

Notre avis : une absorption au top qui tient ses promesses ! Les flux abondants peuvent compter sur ce modèle tout au long de la journée sans fuite, sans sensation d’humidité et sans odeur. Port 12 heures testé et approuvé ! On se sent très bien protégée et maintenue car la partie absorbante remonte bien devant et derrière. Côté confort, c’est un 20/20 : on se sent bien englobée, la matière est douce et agréable. La marque a conçu ses produits en portant une attention toute particulière aux peaux sensibles. Si vous êtes sujette aux démangeaisons, irritations ou aux rougeurs, sachez que Lily Basic a pensé à vous ! Une dernière observation : la partie absorbante est assez épaisse donc on peut avoir une petite sensation « couche » en enfilant la culotte. Mais cette impression disparaît bien vite et on continue de vivre notre vie sereinement car Lily Basic s’occupe de nos règles !

À retrouver sur lilybasic.com

Crédit photo : Lily Basic

Fempo

Modèles testés : culotte taille haute de la collection Lumière et le shorty noir

Prix : 45 € et 32 €

Lieu de fabrication : Portugal, Turquie et Tunisie

Tissus : certifiés Oeko-Tex Standard 100. Bambou pour la partie absorbante. Provenance des matières premières : France et Italie.

Capacité d’absorption : flux moyen pour les deux modèles (équivalent de 4 tampons/serviettes classiques soit environ 2 cups de taille 1). Jusqu’à 12 heures de protection.

Durée de vie : entre 5 et 7 ans

Tailles : du 34 au 52

Notre avis : les deux modèles tiennent leurs promesses. La protection est optimale chez Fempo : aucune fuite, aucune sensation d’humidité et aucune odeur. En, revanche, le shorty noir est un peu serré (on a pris notre taille habituelle). Il ne remonte pas assez sur les fesses et est un peu serré à l’entrejambe. Dans la même taille, la culotte taille haute de la collection Lumière s’est révélée, elle, d’un confort absolu. On aime sa taille haute qui épouse les formes, sa matière fine et douce sur la peau et son lurex super fun. On est absolument fan de l’esthétique de la collection Lumière de la marque qui met des paillettes dans nos règles. Malheureusement, la qualité ne suit pas. Après seulement quelques lavages, une couture de la culotte taille haute est en train de lâcher alors que les consignes d’entretien ont été suivies à la lettre. Dommage.

À retrouver sur fempo.co

Crédit photo : Fempo

Petites Culotées

Modèles testés : la Parisienne Ardente et la Sereine

Prix : 59 € et 48 €

Lieu de fabrication : France (label Origine France Garantie)

Tissus : coton biologique certifié Oeko-Tex 100 et GOTS. Partie absorbante : Pul et Tencel, issu de la fibre d’eucalyptus.

Capacité d’absorption : flux abondant/très abondant (4 tampons) pour la Parisienne Ardente et flux moyen/abondant (3 tampons) pour la Sereine. Jusqu’à 12 heures.

Tailles : du 34 au 48. Bien se référer au guide des tailles pour trouver la vôtre car la marque taille français et donc plus petit que les modèles étrangers.

Notre avis : le modèle Parisienne Ardente est une pure merveille. Le dessin en dentelle brodée est absolument magnifique. Les deux modèles affichent des coutures solides, les finitions sont irréprochables. On sent tout de suite que les produits sont de très bonne qualité. Après quelques lavages, le délicat travail de la dentelle n’a pas bougé d’un millimètre. Côté absorption, la satisfaction est totale, la marque tient ses promesses pour les deux modèles. Pas d’odeur, de sensation d’humidité ou de fuite à déplorer. La taille est correcte pour le modèle Sereine. Malheureusement, la culotte taille haute Parisienne Ardente s’est révélée un peu serrée au niveau de l’aine. Une petite précision pour ce modèle : la partie absorbante est rouge, pas noire, donc on voit le sang. Rien de plus normal me direz-vous mais nous le mentionnons ici car cet aspect peut déranger. Au fil des utilisations, on s’y habitue. À noter, chez Petites Culottées certains modèles sont disponibles immédiatement et d’autres en pré-commande. Un moyen pour la marque de limiter le gaspillage et de produire en juste quantité.

À retrouver sur petitesculottees.fr

Crédit photo : Petites Culottées

Élia Lingerie

Modèle testé : culotte taille haute Simone

Prix : 45 €

Lieu de fabrication : France (label Origine France Garantie)

Tissus : certifiés Oeko-Tex et coton bio GOTS. Zone absorbante en fibre d’eucalyptus.

Capacité d’absorption : flux moyen/abondant. Jusqu’à 12 heures.

Durée de vie : 5 à 7 ans

Tailles : du XS au XXL. Se mesurer et bien consulter le guide des tailles qui varient selon les modèles.

Notre avis : douce, fine et souple, cette culotte est très agréable. On adore sa taille haute qui lui confère un style rétro. L’absorption tient ses promesses : on a totalement confiance en cette culotte qui ne laisse rien passer, ni fuite, ni odeur. Elle est juste un peu serrée au niveau des fesses, on aurait apprécié une plus grande couvrance sur cette zone. Dans le colis, on trouve un petit livret qui nous explique tout ce que l’on doit savoir sur notre nouvelle culotte. L’usage, la composition, le lavage… C’est pratique et très bien fait ! Une dernière précision : les culottes d’Elia Lingerie sont disponibles en pré-commande. Cela signifie que la confection des modèles en atelier ne commence qu’après la commande. Les culottes étant confectionnées à la demande et selon le savoir-faire français, le délai de livraison est d’environ deux semaines (délais indicatifs et hors fermetures de l’atelier). Ainsi, la marque éco-responsable ne produit que la juste quantité de marchandise et se situe donc à l’exact opposé de la fast-fashion. On applaudit !

À retrouver sur elia-lingerie.com

Crédit photo : Élia Lingerie

Réjeanne

Modèles testés : le shorty Callie en noir et la culotte Gaïa

Prix : 39 € et 34 €

Lieu de fabrication : France (Bretagne et sud de l’Hexagone)

Composition : tissus certifiés Oeko-tex 100 et coton bio certifié GOTS.

Capacité d’absorption : flux abondant (3 à 4 tampons) pour le shorty Callie et flux moyen/léger (2 à 3 tampons) pour la culotte Gaïa. Jusqu’à 12 heures.

Tailles : du 34 au 50

Notre avis : les deux modèles testés chez Réjeanne sont d’un confort infini. On a pris notre taille habituelle et c’est parfait. Zéro odeur, zéro fuite, et zéro sensation d’humidité pour les deux modèles dans lesquels on se sent bien enveloppée, bien protégée. L’absorption est impeccable : pas un seul faux pas en 6 mois d’utilisation. Mini bémol : au fil des lavages, la matière a légèrement bouloché à un endroit de la culotte Gaïa. Un petit défaut qu’on lui pardonne bien volontiers vu son confort et son efficacité !

À retrouver sur rejeanne-underwear.com

Crédit photo : Réjeanne

Vous l’aurez compris, chez Pozette, la culotte de règles est adoptée ! On l’aime parce qu’elle dédramatise et facilite considérablement la période des règles. Il suffit de l’enfiler et hop, c’est la liberté ! Opter pour cette alternative c’est se simplifier la vie et c’est aussi oeuvrer pour l’environnement en limitant considérablement ses déchets. L’impact écologique des protections périodiques jetables est désastreux : selon le site Planetoscope, le nombre de serviettes jetées dans le monde est de 45 milliards par an. De quoi donner le vertige…

Si vous choisissez la culotte de règles, l’environnement vous dira merci, et votre porte-monnaie aussi. Elle demande un investissement de départ assez important (il faut 4-5 culottes pour un roulement confortable), mais il est rentabilisé sur le long terme. En effet, selon une estimation des Décodeurs du Monde, le coût moyen des protections périodiques classiques (tampons et serviettes) est de 270 € sur 3 ans. Or, il ne vous faudra que 150 euros pour vous procurer 5 culottes de règles à 30 euros. Le calcul est vite fait, non ?

Lire aussi : Toilettes zéro déchet : « Vive la douchette ! »

Ingrid Baswamina

  • Partager sur

Commentaires

Soyez le/la premier(e)
à laisser un commentaire :)
Ajouter un commentaire