Avec ou sans machine à coudre, voici 3 tutos pour réaliser un masque « alternatif »

Avec ou sans machine à coudre, voici 3 tutos pour réaliser un masque « alternatif »

Coronavirus. Comment fabriquer son propre masque de protection ? Les tutoriels ne manquent pas sur Internet, mais attention, tous ne se valent pas. Voici 3 tutos auxquels vous pouvez vous fier.

Porter un masque, nécessaire ou pas ? Finalement oui. L’Académie nationale de médecine a estimé que le port d’un masque « grand public », aussi dit « alternatif » devrait même être rendu obligatoire pour les sorties pendant et après le confinement. « Il est établi que des personnes en période d’incubation ou en état de portage asymptomatique excrètent le virus et entretiennent la transmission de l’infection. En France, dans ce contexte, le port généralisé d’un masque par la population constituerait une addition logique aux mesures barrières actuellement en vigueur », explique l’Académie dans un communiqué publié le 2 avril 2020. Et d’ajouter : « la pénurie de masques risquant de durer encore quelques semaines, force est de recourir, actuellement et en vue de la sortie du confinement, à l’utilisation d’un masque « grand public » ou « alternatif ».» Elle recommande « que les indications pratiques pour la fabrication d’un tel masque soient largement portées à la connaissance de la population ».

Depuis quelques semaines, les tutoriels pour fabriquer à la maison des masques abondent la Toile. Nombreux sont ceux à sortir leur machine à coudre, leurs fils et leurs aiguilles. Mais attention, tous les tutos ne se valent pas. Si vous souhaitez faire votre propre masque, voici 3 tutos fiables.

À noter que les masques faits maison ne sont pas des dispositifs médicaux. Ils ne remplacent pas la qualité des masques chirurgicaux ou FFP2. Ils ne remplacent pas non plus les gestes barrières. Sachez également qu’ils ne vous protègent pas des postillons des autres, mais protègent les autres de vos propres postillons.

Il faut aussi bien l’utiliser. Avant de mettre un masque, lavez-vous les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Le masque doit recouvrir le nez et la bouche. Lorsque vous le portez, évitez de le toucher. Pour le retirer, il faut « l’enlever par derrière (ne pas toucher le devant), le jeter immédiatement dans une poubelle fermée, se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon », rappelle l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Un masque en tissu doit être lavé à 60 degrés pendant 30 minutes. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande par ailleurs « un séchage mécanique » et « un repassage à une température 120/130 degrés ».

Le masque avec une serviette en papier du Pr Daniel Garin

C’est l’un des tutos proposés par l’Académie nationale de médecine, et sans doute le plus simple à réaliser. Ici, le Pr Daniel Garin, ancien chef du département de virologie du Centre de Recherche du Service de Santé des Armées, explique comment faire « un masque de protection respiratoire de fortune » avec une serviette en papier, une agrafeuse et des élastiques. Idéal pour celles et ceux qui n’ont pas de machine à coudre.

Le masque en tissu du CHU de Grenoble

Le centre hospitalier de Grenoble avait publié début mars un tutoriel de masque en tissu. Le voici réalisé par Nathalie Couture Easy et Cécile DIY.  Pour faire ce masque, il faut savoir utiliser la machine à coudre.

Le masque validé par l’AFNOR

L’AFNOR, l’Agence française de normalisation, a mis en ligne deux patrons pour réaliser un masque type « bec de canard » et un masque « trois plis ». Ce dernier est le plus simple à réaliser si on a, bien sûr, quelques notions de couture. L’Atelier des Gourdes s’est mis à l’œuvre et propose un tuto vidéo. Un autre est aussi disponible sur le site atelierdemma.com.

Pour télécharger le patron, rendez-vous sur le site de l’AFNOR, ici.

Victoire Toitot

  • Partager sur

Commentaires

1 commentaire
  1. Ce Tuto est parfait! Merci!

Ajouter un commentaire