Bocaux, déshydratation : 4 astuces pour conserver ses fruits et légumes

L’arrive arrive : ces astuces pour conserver ses fruits et légumes

Envie de profiter de vos fruits et légumes préférés toute l’année ? Découvrez 4 méthodes simples de conservation.

Manger « responsable », c’est avant tout consommer des produits de saison. On ne déguste pas des tomates ou des fraises en hiver, ni du potiron en été.  Mais qu’on se le dise : c’est parfois un peu frustrant. Qui n’a jamais eu envie manger une bonne salade de tomates en plein hiver ? Ou de se faire un petit plat cocooning en plein été ? Certains fruits et légumes ont aussi une saison trop courte. À peine arrivés sur les étals de nos marchés, ils disparaissent ! Dans ces moments-là, la tentation d’acheter des produits hors saison et importés est très grande. Pour assouvir sa gourmandise, il existe toutefois une astuce : la conservation. En conservant ses fruits et légumes, on peut ainsi les déguster tout au long de l’année, quelle que soit leur saisonnalité.

Découvrez 4 méthodes ultra simples.

La lacto-fermentation 

La lacto-fermentation est une méthode qui permet de conserver ses légumes en bocal pendant plusieurs mois, voire toute une année. Cette technique est toute simple, même un enfant peut le faire. Dans un bocal propre, placez les légumes de votre choix préalablement découpés. Ajoutez ensuite de l’eau et du gros sel (30 grammes pour 1 litre d’eau). Les légumes doivent être complètement immergés. Ne remplissez pas à ras bord. Il faut s’arrêter à 1 ou 2 cm du haut du pot. Une fois le contenant bien fermé, laissez les légumes fermenter pendant trois à quatre semaines à température ambiante. Surtout n’ouvrez pas le bocal. Vous stopperez le processus. Lorsque la fermentation sera effectuée, vous pourrez déguster vos légumes en pickles, en salade ou poêlés. Miam ! La lacto-fermentation est idéale pour conserver et ainsi déguster des légumes que l’on ne trouve pas en été ou en hiver. Elle est par ailleurs excellente pour la santé. Les aliments lacto-fermentés sont sources de probiotiques. À noter que certains fruits, comme les prunes, les poires et les pommes, peuvent être lacto-fermentés.

La stérilisation

La stérilisation permet aussi de conserver ses fruits et légumes en bocaux. Dans un premier temps, blanchissez vos légumes, puis mettez-les dans des contenants en verre spécialement conçus pour la stérilisation. Par exemple : les bocaux Le Parfait. N’oubliez pas de bien les laver avant. Placez ensuite vos bocaux remplis et fermés dans une casserole d’eau froide. Portez à ébullition et attendez pendant au moins une heure. Si vous avez un stérilisateur ou un autocuiseur, c’est encore mieux. Pour les fruits, pas besoin de les blanchir. Lavez-les bien avant.

La congélation

Autre méthode de conservation : la congélation. Pour les légumes, l’idéal sera aussi de les blanchir avant de les placer au congélateur. Mais attention, ce mode de conservation n’est pas adapté aux légumes à haute teneur en eau comme les concombres, la laitue et les radis.Les fruits n’ont quant à eux pas besoin d’être blanchis. Tous les fruits (ou presque) peuvent être congelés.

La déshydratation

Si vous n’avez pas de déshydratateur, coupez vos fruits et légumes en fines tranches, posez-les sur une plaque recouverte d’une feuille de papier cuisson, puis mettez le tout au four (max 50 degrés) pendant plusieurs heures. Poivrons, champignons… La liste des légumes pouvant être déshydratés est longue. Idem du côté des fruits. Seul hic de cette méthode ? Elle est énergivore.

Article mis à jour et republié

Victoire Toitot

  • Partager sur

Commentaires

Soyez le/la premier(e)
à laisser un commentaire :)
Ajouter un commentaire