3 alternatives écolos aux traditionnelles capsules de café

3 alternatives écolo aux traditionnelles capsules de café

Les capsules de café en plastique ou aluminium sont très pratiques mais engendrent une énorme pollution. Si vous êtes un ou une adepte de la dosette à usage unique, sachez qu’il existe des alternatives écologiques. En voici trois.

Dring-Dring, le réveil vient de sonner. Premier réflexe : faire pipi. Deuxième réflexe : mettre une capsule dans la machine pour déguster un bon café. La journée peut enfin commencer. Chaque matin, nous sommes nombreux à boire un petit noir de cette façon. Il faut dire que depuis son apparition au début des années 2000, la dosette a amélioré (disons-le) notre quotidien. Plus besoin de se lever plus tôt pour mettre en route la bonne vieille machine à filtre. Une petite révolution matinale qui a séduit. Les ventes de café ont explosé. « Depuis 2003, les ventes de café en France ont plus que doublé en valeur, en particulier grâce à un renouvellement du marché lié à l’émergence des cafés arabicas premium en formats portionnés (dosettes et capsules) aujourd’hui proposés par tous les grands torréfacteurs et distributeurs et dont les Français sont devenus les premiers consommateurs par habitant », indiquait une étude du BASIC (Bureau d’analyse sociétale pour une information citoyenne), publiée en octobre 2018 par Commerce Équitable France, Max Havelaar France et le collectif Repenser les Filières. Aujourd’hui, les dosettes et capsules représentent 58% du café consommé à domicile en France !

Très pratiques, ces petits contenants sont toutefois plus chers que les sachets de café moulu ou à grains et, surtout, sont sources de déchets : selon le site de statistiques Planetoscope, environ 500 millions de capsules sont vendues en France chaque année, soit presque 1,37 million par jour. Imaginez donc le nombre de capsules qui finissent à la poubelle tous les matins ! Sans oublier celles du midi (après le déjeuner), de l’après-midi et du soir. Nespresso commercialise des capsules en aluminium 100 % recyclables, allez-vous dire. Mais ne nous voilons pas la face, ces dernières finissent bien souvent avec les autres déchets. Qui trie et rapporte toujours ces capsules dans l’un des 5 500 points de collecte mis en place par la marque ? Pas tout le monde, malheureusement. Aujourd’hui, certains centres de tri en France sont équipés de machines à courant de Foucault. Elles permettent de récupérer les déchets en aluminium comme les dosettes, les emballages de compote ou encore les plaquettes de médicaments, en les attirant par un champ magnétique. Mais actuellement, seuls 10% des quelque 200 centres en sont équipés, précise Le Monde. Et pour les capsules en plastique ? Certaines marques proposent des points de collecte ou offrent la possibilité à leurs clients de leur renvoyer les dosettes usagées, mais rares sont les consommateurs à les déposer/expédier.

Que faire alors ? Repasser au café filtre ? Si vous avez le courage de mettre votre réveil 10 minutes plus tôt, oui. Si vous avez la flemme, pas l’envie de mettre de côté votre machine qui vous a coûté un bras, mais que vous voulez moins produire de déchets, sachez qu’il existe des alternatives écologiques aux traditionnelles capsules en alu ou en plastoc’, et compatibles avec votre machine (Nespresso, Dolce Gusto, etc.).  En voici trois :

La capsule rechargeable

Plusieurs marques proposent des capsules rechargeables. Il s’agit de dosettes que l’on peut remplir avec du café moulu de son choix, et même du thé. Après utilisation, il suffit de les nettoyer. On en trouve en silicone, en plastique et en inox. Conseil : préférez toujours l’inox. Le plastique tout comme le silicone peut contenir des substances toxiques pour la santé. Où les acheter ? MaxiCoffee, EcoCaps, Amazon, Cdiscount et autres plateformes de e-commerce. On peut aussi en trouver chez ReUseIt.

La capsule biodégradable

Pas envie de vous en mettre plein les mains ? Pas le temps de verser le café dans la dosette ? Optez alors pour les capsules biodégradables. C’est ce que propose le torréfacteur Légal, basé au Havre, qui vient de sortir des capsules 100 % végétales. Pas de plastique ni d’aluminium. Sa composition n’est en revanche pas précisée, car protégée par un brevet. On peut aussi se tourner vers les capsules de l’entreprise Terramoka. Cette dernière a créé une capsule biosourcée (capsule et opercule) en amidon de maïs entièrement biodégradable « en 12 semaines en compost actif à 60°C (compost industriel, Ndlr) », explique-t-elle sur son site, précisant que ses cafés sont « sans ajout de gaz antioxydant et torréfiés » selon ses méthodes artisanales « lentes et refroidis à l’air ». Il suffit de jeter sa capsule avec ses ordures ménagères (poubelle verte). Cette dernière sera détectée comme matière compostable et redirigée en compost industriel. Autre atout : les dosettes sont made in France ! Autres marques proposant des capsules biodégradables : Café Launay, Bio Caps.

La capsule compostable à la maison

Les capsules biodégradables sont compostables mais uniquement de façon industrielle. Elles ne sont pas compostables dans un compost de jardin ou d’appartement. La toute jeune marque Cosy Coffee a décidé d’aller plus loin en proposant une capsule biodégradable et entièrement compostable naturellement. On peut la laisser dans le bac d’une plante, dans le jardin ou « tout environnement favorable au compost », explique l’entreprise sur son site. « Votre capsule Cosy se décomposera sous quelques semaines et deviendra un véritable nutriment pour la terre », ajoute-t-elle. Les capsules de Cosy, compatibles avec les machines Nespresso, sont fabriquées à partir d’un mélange naturel de canne à sucre et de pâte à papier. Cosy n’est pas la seule à proposer des capsules compostables chez soi. On peut aussi se tourner vers les capsules de la marque espagnole Oquendo disponibles sur le site MaxiCoffee.

Le choix de Pozette : la capsule compostable à la maison. Pratique et super écolo ! En revanche, ces dernières sont chères. Comptez 4,99 euros pour 10 capsules Cosy. Pour éviter de péter son PL en café, on opte alors pour la capsule réutilisable. À partir de 8 euros la capsule en inox sur Cdiscount. Ça fait du bien au portemonnaie !

Marine Vautrin

  • Partager sur

Commentaires

1 commentaire
  1. Je suis un adepte de l’anti gaspillage et tout a une fonction.
    Les supports plastiques des capsules, je les utilise pour planter.
    Ce serait néanmoins intéressant de savoir si i existe un centre de collecte en Guadeloupe et en Martinique.
    Merci pour vos articles
    Cordialement

Ajouter un commentaire