Mode éco-responsable : quatre initiatives positives à soutenir

Mode éco-responsable : quatre initiatives positives à soutenir

Des soutiens-gorge en dentelle recyclée, des slips écologiques qui protègent des animaux en voie de disparition… Pozette vous propose de découvrir quatre projets à impact positif actuellement en campagne de crowdfunding.

LOLO, la lingerie innovante et éco-responsable

Mélissa Zitouni et Océane Brière ont fait un constat simple : les soutiens-gorge proposés sur le marché ne sont pas adaptés à toutes les femmes. Armatures gênantes, bretelles trop serrées, bonnets n’épousant pas correctement la forme des seins… Les soutifs sont souvent très inconfortables. Selon un sondage mené par Mélissa Zitouni et Océane Brière, 78% des femmes font face à des problèmes d’inconfort dans leur lingerie. Pour y remédier, ces deux jeunes ingénieures en industrie ont alors décidé de créer leur propre marque, LOLO. Ce qu’elles proposent ? Des soutiens-gorge sur mesure. Mélissa et Océane sont parvenues à développer un algorithme qui, basé sur les mesures de la poitrine, leur permet de concevoir des soutiens-gorge parfaitement adaptés à la morphologie des femmes. Grâce à ce dernier, elles peuvent proposer 57 tailles différentes, soit trois fois plus que les autres marques !

LOLO est aussi une marque engagée pour une mode durable. « La dentelle utilisée est tissée en polyamide et élasthanne recyclés à partir de chutes textiles », expliquent-elles. Toutes les matières sont fabriquées en France, en Italie et en Espagne. Elles ne sont pas conçues à l’autre bout du monde. Leurs fournisseurs sont certifiés Oeko-Tex : pas de produits toxiques pour le corps et l’environnement lors de la fabrication. Enfin, tous les soutiens-gorge sont réalisés à la demande pour éviter les surplus de produits.

Lolo est une belle initiative. Des soutiens-gorge confortables, beaux et respectueux de l’environnement, qui dit mieux ? Pour plus d’infos et commander votre pièce, rendez-vous sur Ulule. À noter que Mélissa et Océane proposent un coffret cadeau livré avant Noël. Leur campagne se termine bientôt. On fonce !

Crédit photo : LOLO

REV Society : des collants en tissu recyclé

Les collants sont des accessoires incontournables. Leur gros défaut ? Ils ne durent pas. Ils se filent après seulement quelques utilisations. Chaque année en France, 104 millions de collants seraient jetés à la poubelle ! Leur composition n’est pas non plus jolie : ils sont faits de nylon, une fibre synthétique issue de la pétrochimie. Conscientes de cette problématique, Aurore Jacques et Laëtitia Paput ont alors créé REV Society, une marque de « collants écologiques sans obsolescence programmée ». Ces derniers sont fabriqués à partir de nylon recyclé, en Italie. « Ils consomment 80% moins d’eau et génèrent 90 % moins de CO2 », expliquent-elles dans leur vidéo de présentation. Les teintures sont certifiées Oeko-Tex. Pas de substances cracras pour la santé et la planète ! Les collants ont été pensés pour être résistants. Des renforts au talon et à la pointe des pieds ont par exemple été ajoutés pour éviter l’apparition de trous. Les collants se veulent aussi confortables : pas de couture à l’entre-jambe et une ceinture large et souple. REV Society est une belle initiative. Les deux fondatrices ont de multiples projets en tête. Parmi eux : créer en France une filière dédiée au traitement et au recyclage des collants arrivés en fin de vie. Leur campagne de crowdfunding lancée sur Ulule se termine bientôt. Pour les soutenir, c’est ici

Crédit photo : REV Society

Estampille, les chaussettes écolos

Mode et écologie peuvent aller de pair ! La preuve avec Estampille, une nouvelle marque de chaussettes lancée par Alexandre Lucas. Ce dernier a imaginé des chaussettes fabriquées à partir de coton recyclé provenant de chutes de production, d’anciens vêtements et de bouteilles en plastique. Aucune nouvelle matière n’est créée ! Résultat : ces chaussettes ont un faible impact sur l’environnement.  « Une paire de chaussettes en coton conventionnel nécessite plus de 500 litres d’eau, l’utilisation de pesticides et génère une empreinte carbone conséquente. Une paire de chaussettes en coton recyclé nécessite moins de 5 litres d’eau pour le nettoyage des fibres, pas de pesticides. » Elles sont aussi made in France. Cocorico ! Elles sont tricotées près de Limoges, dans une entreprise dotée d’un savoir-faire depuis plus de 80 ans. Estampille propose deux modèles : des chaussettes et des socquettes. Celles-ci sont disponibles en précommande sur la plateforme KissKissBankBank. On soutient à 100 % le projet d’Alexandre Lucas !

Crédit photo : Estampille / Facebook

Slibard, le slip qui protège les espèces menacées

Fondée par Ségolène Janssens et Gauthier Lagae, Slibard est une marque belge de sous-vêtements fabriqués en Europe. Les culottes, caleçons et boxers sont en coton biologique et Micromodal, une fibre douce et confortable obtenue à partir de bois de hêtre issu de forêts gérées de manière durable. Éco-responsables, les Slibard ont une autre particularité : ils sont solidaires ! Les sous-vêtements sont dotés de motifs représentant des animaux en voie de disparition. « Pour chaque Slibard vendu, nous reversons 15 % des profits à une association ayant un impact direct sur leur protection », expliquent les fondateurs sur leur page Ulule. Ségolène Janssens et Gauthier Lagae ont imaginé deux collections, « Bees Capsule » et « Polar Caspule ». La première soutient « Un Toit pour les Abeilles », une association qui propose aux particuliers et entreprises de parrainer des ruches. La seconde, « Ecosystem Restoration Camps ». « Grâce à notre partenariat avec Ecosystem Restoration Camps, 15 % des bénéfices liés à la vente des Slibards « Polar Bear » seront reversés à la réhabilitation des écosystèmes dégradés et à la lutte contre le changement climatique. » Pour soutenir cette belle initiative et en savoir plus, rendez-vous sur Ulule.

Capture d’écran Slibard

Marine Vautrin

  • Partager sur

Commentaires

Soyez le/la premier(e)
à laisser un commentaire :)
Ajouter un commentaire