Kippit lance Jaren, la bouilloire multifonction durable, réparable et made in France

Kippit lance Jaren, la bouilloire multifonction durable, réparable et made in France

Ras la casquette de l’obsolescence programmée ? Voici Kippit, une jeune marque française d’électroménager « qui ne se jette plus ». Son premier produit : une bouilloire multifonction durable, réparable et évolutive nommée Jaren. Et cerise sur le gâteau, elle est fabriquée en France !

Plus la technologie progresse, moins nos appareils tiennent la route. Les machines tombent en rade au bout de quelques années, voire juste après la période de garantie, et se réparent moins facilement, nous obligeant ainsi sans cesse à réinvestir dans de nouveaux produits. Merci l’obsolescence programmée ! Pour notre porte-monnaie et l’environnement, on connaît mieux. En 10 ans, la durée de vie de nos appareils aurait été divisée par deux. Et seuls 44% des produits électriques et électroniques seraient réparés.

L’obsolescence programmée, Kippit en a fait son combat. Créée en 2015 par Kareen Maya Levy et Jacques Ravinet, cette jeune pousse toulousaine s’est lancé le défi de proposer de l’électroménager « qui ne se jette plus ». Depuis trois ans, elle développe des produits qui se veulent être :

Durables, fabriqués avec des éléments responsables écologiquement (matières premières recyclées et/ou recyclables).

Facilement réparables. Tous les appareils sont conçus pour être démontables et Kippit veille à ce que toutes les pièces soient accessibles. « Les composants et l’outillage utilisés sont standards et simples pour être aisément disponibles auprès des utilisateurs. Ils peuvent donc être changés facilement, soit directement par l’utilisateur soit par un réparateur agréé par kippit », précise l’entreprise. Elle fait même en sorte que le coût des pièces et des réparations soit inférieur au prix du produit.

Évolutifs en termes de design, de fonctionnalités et de mise à jour. La marque souhaite donner libre accès à tous ses plans en open-source, afin que les utilisateurs puissent eux-mêmes « développer et intégrer leurs propres programmes, créer de nouvelles fonctionnalités et les partager avec la communauté des kippers. »

Kippit privilégie le made in France. Son mot d’ordre : circuit-court. La jeune pousse souhaite faire fabriquer ses appareils « dans des ateliers régionaux situés directement au cœur des bassins de consommation ». Des appareils qui soient « « ateliérisés » et non industrialisés ».

Jaren, la bouilloire de compétition

Bonne nouvelle : après des mois d’attente, la jeune pousse commercialise enfin aujourd’hui son premier appareil : la bouilloire Jaren. Présentée au Salon du Made in France (MIF Expo) à l’automne dernier, elle est désormais disponible en précommande sur la plateforme de financement participatif Ulule.

Qu’a-t-elle de plus que les autres ? Elle est multifonction !  Jaren fait bien sûr bouillir de l’eau (logique) mais fait aussi office de bain-marie, chauffe biberon, cafetière, théière, cuiseur vapeur. Avec elle, on peut également réchauffer des préparations liquides comme des soupes et cuire des pâtes, du riz ou encore des œufs. Tout ça, grâce à ses divers accessoires. Un minuteur est intégré et la température est réglable de 40 degrés ou 100 degrés par tranche de 5 degrés. Et ce n’est pas tout : elle passe au lave-vaisselle !

La bouilloire est en inox « durable et recyclable à l’infini », précise la marque sur sa campagne. Elle est garantie 5 ans, facilement réparable et évolutive. Niveau technologie, l’entreprise a opté pour un système de chauffe en Film Chauffant (TFE) qui permet de « mieux répartir la chaleur ». La chauffe est plus rapide et des économies d’énergie sont ainsi réalisées. « En plus, cette solution est bien plus robuste qu’une résistance classique », explique Kippit. Jaren est aussi dotée d’une interface wifi (avec possibilité de mise hors fonction) « pour permettre les mises à jour, la programmation, et une utilisation facilitée par les déficients visuels ».

Sa fabrication est française. Pour sa bouilloire, Kippit a installé son premier atelier dans la banlieue toulousaine et s’est associée à l’YMCA, une entreprise adaptée qui accueille des travailleurs en situation de handicap.

Son prix ? À partir de 179 euros.

Bientôt un lave-linge et un grille-pain

Toute juste lancée, la campagne de crowdfunding est déjà un succès. Plus de 50 000 euros ont déjà été collectés ! Celle-ci prendra fin le 29 mai prochain.

« Les sommes récoltées seront investies dans le développement de l’entreprise : conception de produits, production, développement d’ateliers et recrutement », indique Kippit. La société planche actuellement sur deux autres appareils : un lave-linge nommé Fraval et un grille-pain multifonction. Ceux-ci devraient être commercialisés d’ici 2022.

Kippit est une très belle marque. Pour en savoir plus, rendez-vous sur Kippit.fr. Et pour shopper la bouilloire, rendez-vous sur Ulule (cliquez ici).

 

Marine Vautrin

  • Partager sur

Commentaires

Soyez le/la premier(e)
à laisser un commentaire :)
Ajouter un commentaire