Un label pour repérer les produits ménagers respectueux

Un nouveau label vient de faire son apparition sur certains produits ménagers, le « Air Intérieur Contrôlé ». Celui-ci classe les produits en fonction de leur toxicité.

Vous pensiez respirer un air sain chez vous ? Détrompez-vous. L’air intérieur que nous respirons est en moyenne 8 fois plus pollué que l’air extérieur ! En cause, les produits ménagers qui émettent des composants chimiques et des composants organiques volatils (COV) lorsque nous les utilisons. Irritants et corrosifs, ces derniers, lorsqu’ils sont inhalés, peuvent avoir des effets sur notre santé : allergies, asthmes, etc.  Mais dans le commerce, pas facile de choisir des produits d’entretien « sains ». Déchiffrer leur étiquette s’avère souvent très compliqué, sauf si l’on a un master en chimie. Mais bonne nouvelle, il est désormais possible d’acheter certains produits ménagers en toute connaissance de cause grâce au label « Air Intérieur Contrôlé ».

Lancée par l’entreprise Air-Label, cette certification indique si tel ou tel produit est bon pour la qualité de l’air intérieur. « Chaque produit testé reçoit un indice de pollution allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions) représentatif du risque de toxicité par inhalation des polluants détectés », explique le label sur son site Internet. Visuellement, il fait penser au Nutri-Score ou à l’étiquette énergétique apposée sur les électroménagers. Sauf qu’ici, les lettres correspondent au risque de toxicité par inhalation. « Lors de la labellisation, chaque substance volatile émise par un produit est analysée et quantifiée séparément. » Le label, composé d’un regroupement d’experts en qualité de l’air intérieur et qui travaille avec des laboratoires indépendants certifiés et agréés, se base « sur toutes les recommandations, normes, lois et réglementations nationales et internationales reconnues ».

Une labellisation non obligatoire

Pratique, le label « Air Intérieur Contrôlée » n’est toutefois pas obligatoire. Aux fabricants de choisir s’ils souhaitent l’apposer ou non sur leurs produits. Pas sûr que ceux qui ont évalué leurs produits, et qui ont obtenu une mauvaise note, l’affichent sur leurs étiquettes… Pour l’heure, seules quelques références bénéficient de ce logo, comme celles de la marque Rainett qui a, bien sûr, obtenu des notes positives.

Capture d’écran

Marine Vautrin

  • Partager sur

Commentaires

Soyez le/la premier(e)
à laisser un commentaire :)
Ajouter un commentaire