WiWi Shoes : des baskets éthiques, écologiques et solidaires

Aider une tribu de Papouasie en achetant une paire de baskets, c’est ce que propose la marque WiWi Shoes créée par Alex Duchemin.

 « Je ne sais pas si je vais changer le monde, mais je vais contribuer au changement ». Alex Duchemin est un jeune homme plein d’ambition qui, en 2012, est parti en Indonésie pour y poursuivre ses études de commerce. Mais plutôt que de rester les bras croisés, il décida de se lancer dans la fabrication de chaussures. Et pas n’importe lesquelles, des chaussures « qui soient respectueuses de l’environnement mais aussi de l’Homme », nous explique-t-il. Il crée ainsi sa marque WiWi Shoes, imagine des souliers et des espadrilles fabriqués à partir de pneus recyclés récupérés sur l’île de Java, et s’associe à une coopérative indonésienne qui veille aux respects des droits du travail et qui rémunère ses salariés 15% de plus par rapport au salaire de la région. Le succès de ses WiWi est au rendez-vous et Alex Duchemin, alors diplômé, continue son aventure entrepreneuriale en Indonésie. Il lance deux autres marques de chaussures, dont une commercialisée sur le Zalando local et une marque de maroquinerie.

En 2018, tout change. « Un jour je regardais les news et j’ai vu un étudiant donner un carton jaune au Président de la République d’Indonésie. C’était un geste très provocateur », raconte-t-il. « Il lui reprochait de ne rien faire pour la tribu des Asmat en Papouasie. Ni une ni deux, je m’y suis intéressé et j’ai décidé de m’y rendre pour voir par moi-même ce qui se passait là-bas ». Ce qu’a constaté Alex, personne n’aurait pu l’imaginer. Dans cette tribu d’environ 70 000 personnes, disséminée sur 18 000 mètres carrés et complètement isolée du reste du monde, les Papous y vivent de manière très précaire et subissent maladies et malnutrition. Ici, l’accès à l’eau potable, aux soins médicaux ou à l’école est inexistant. « Ils ne savaient pas se laver ou encore utiliser une brosse à dents », nous explique Alex. Bouleversé, il décide alors d’aider une partie de la tribu. Avec ses petites économies, et le soutien d’autres volontaires locaux, il leur donne à manger, des vêtements et les aide à créer une école ou encore un petit potager pour y faire pousser des courges et des pastèques.

Une paire de baskets pour aider la tribu

Mais au bout d’un certain temps, l’agent commença à manquer. C’est alors qu’Alex eut l’idée d’utiliser sa marque de chaussures WiWi Shoes pour récolter les fonds nécessaires. Il décide de lancer un nouveau modèle, une basket estampillée « I Care for Asmat Tribe ». Pour chaque paire vendue, 10% seront ainsi reversés au projet !

Aujourd’hui, les sneakers sont commercialisées sur son site. Elles sont conçues dans le même atelier que les autres chaussures, et sont fabriquées à partir de pneus recyclés, de coton organique certifié, de liège et de soie tissée traditionnelle recyclée (tenun). L’argent récolté ira directement à la tribu. Ce dernier s’est associé à Sitti Habiba, une locale qui œuvre à son côté depuis le début de l’aventure. « Vous achetez une paire sur mon site et 10% de la somme partent directement sur le compte de ma volontaire locale sur place », assure Alex.

« La moindre paire vendue nous permettra de faire un pas immense et de veiller à ce que la tribu puisse devenir autonome ». Chaque enfant (actuellement plus de 113) pourra profiter de trois repas par jour au lieu d’un seul, de cours ainsi que des soins d’hygiène. L’argent récolté permettra également aux adultes de bénéficier de formation (préparation du certificat d’études et niveaux supérieurs). Pour le moment, deux personnes de la tribu ont pu bénéficier d’une formation à l’agriculture sur l’île de Java. Pour une paire, comptez 77 euros. Un petit prix pour un grand impact !

Contribuer au changement, telle est la volonté d’Alex. Objectif presque accompli.

Retrouvez les baskets éthiques, écologiques et solidaires de WiWi Shoes sur wiwi-store.com.

WiWi Shoes

Alex Duchemin et Sitti Habiba

Alex Duchemin et les enfants de la tribu

Marine Vautrin

  • Partager sur

Commentaires

Soyez le/la premier(e)
à laisser un commentaire :)
Ajouter un commentaire